lundi 15 décembre 2008

Ce n’est pas Beyrouth, c’est Jaipur



Lost in translation

Direction la guest-house, l’aventure commence vraiment. Là, il me négocie un rickshaw pour m’emmener pendant que lui vat suivre en moto. C’est énorme, ce n’est pas Beyrouth mais Jaipur, une circulation étourdissante, là-bas le klaxon sert à indiquer qu’on n’arrive plus vite et qu’en gros faut se rabattre vite...à gauche. C’est un trajet de 20 minutes qui met dans l’ambiance…

2 commentaires:

Caro a dit…

C'est çà qu'il me faut comme code de la route! c'est evident! :)

Bertrand a dit…

Comme quoi?? Ahaha, je sais pas si on peut appeler ça un code de la route ;-)