jeudi 18 décembre 2008

Le dealer de châles



Vers midi, nous sommes allés avec le frère de Ramesh(le responsable de Taabar), chez le dealer de châles. Je plante le décor puisqu’apparemment pour mon plus grand plaisir j’arrive à vous donner le l’impression de voyager avec moi ;-) Nous prenons un richshaw mais version cheap, c'est-à-dire un vélo taxi. Et là après en avoir envoyé chier 2,3 qui étaient trop cher, on monte dans un modèle disons spartiate. J’en ressors avec des bleus de ma première grande excursion dans Jaipur car les routes comprennent de nombreux trous.
On arrive au bout de 30 minutes dans une rue bordée de nombreuses échoppes et là après avoir appelé le mec, il vient nous chercher. On le suit dans de petites ruelles où se mêlent chiens, vaches et enfants qui jouent et on arrive dans une petite cour intérieur. Là, je suis accueilli par le grossiste de châles de Jaipur en personne qui me reçoit comme si j’étais un business man européen à qui il vat vendre la lune. Je me déchausse pour rentrer dans une pièce d’environ 3m^2 remplis à ras bord de tissus. Je m’assois par terre sur un beau tapis et on m’amène un thé. Là commence la découverte du monde du châle. La discussion qui suit dure au moins 45 minutes et il me sort en gros une cinquantaine de modèle. Il m’explique les différentes qualités et je comprends plus ou les différences de prix. J’ai bien du mal à lui faire comprendre les goûts occidentaux en matière de couleurs et je n’ose pas trop parler car je ne sais pas ce que Ramesh lui à dit de notre projet.
J’ai compris aujourd’hui après l’avoir eu au téléphone que Mme Koch qui travaille à l’ESC La Rochelle et qui a ouvert Taabar France veut faire acheter par l’école 700 châles qui seront brodés avec le logo de l’école et offert aux nouveaux étudiants ce qui devrait permettre de subventionner l’association pendant un an.
Je ressors de là après un choix très difficile avec 5 châles d’une qualité exceptionnelle qui me permettent d’avoir un bon échantillon de ce qu’il se fait. Il me dit à très bientôt, sûr que je vais lui acheter la lune et que je devrais faire vivre sa famille les 5 prochaines années :-/ En rentrant, je les scanne et les mails à la prof pour avoir son avis.
La soirée se passe ensuite sans rien de spécial. Posé à la guest house et mes colocataires me confortent sur mes talents de business man en me disant que sur le marché j’aurais payé le triple et que nul doute que je vais faire quelques heureux en rentrant ;-)

1 commentaire:

P07@ a dit…

Wow, une seule semaine et déjà plein de choses à raconter! Ouais, j'étais comme ça quand je suis arrivé ici, après on a tellement la flemme d'écrire qu'on laisse nos fans à l'attente de nos nouvelles pendant peut-être deux semaines......
BTW, ils coûtent combien ces châles? Ramènne-moi un stp!